VOTE | 25 fans

RadioTimes - 13.09.2018

Matthew Goode et Teresa Palmer parlent de A Discovery of Witches

Mercredi 13 septembre 2018, RadioTimes
> Lire l'article original en anglais

 

Les stars de la nouveauté de Sky1, adaptation de Deborah Harkness, lèvent le voile sur la série de fantasy et révèlent pourquoi la chose qui est plus effrayante que les vampires, ce sont les fans...

Cette semaine marque le début à la télévision de A Discovery of Witches, la nouveauté de Sky1 adaptation du roman de Deborah Harkness qui imagine un monde de démons, vampires et sorciers dans une bataille pour survivre, avec pour cadre une histoire d'amour entre le suceur de sang Matthew, joué par Matthew Goode, et la jeteuse de sorts Diana, incarnée par Teresa Palmer.

Sur RadioTimes.com, nous offrons aux fans la chance exclusive de regarder le premier épisode en avant-première sur notre site web (…) mais avant que vous regardiez A Discovery of Witches, pourquoi ne pas jeter un œil à notre discussion approfondie avec les stars, Matthew Goode et Teresa Palmer, avec lesquels nous avons pu nous entretenir à Cardiff plus tôt cette année.

Alors, Matthew et Teresa – que pouvez-vous nous raconter à propos de vos personnages ?

MG : Je joue un vampire âgé de 1500 ans, comme vous le savez, nommé Matthew Clairmont.

Il y a trois principaux groupes de créatures. Alors vous avez les démons, vous avez les vampires et vous avez les sorciers. Et il y a un conseil, effectivement, qui veille à la réglementation – il y a trois représentants de chaque type de créatures dans ce qui est appelé la Congrégation. Et il y a des règles pour les maintenir séparés si bien que vous ne pouvez pas avoir de relations entre elles et ce genre de choses.

Mais leurs pouvoirs sont en train de s'amoindrir, tels ceux des vampires qui ne parviennent plus à se reproduire... donc ils commencent à perdre leurs pouvoirs bien que personne n'ait bien compris ce qui arrive aux démons. Si nous voulons être honnêtes ! Les démons sont tout simplement des sortes de génies incroyablement intelligents.

TP : Ils sont charismatiques !

MG : Ils sont très charismatiques. Et donc, il veut trouver le Livre de la Vie, les secrets qui indiquent pourquoi ils sont comme ça, comment ils sont, et comment ils ont été créés. Et il veut qu'ils soient capables de vivre en paix. Harmonieusement. C'est en quelque sorte l'axe principal de la série. Mais malheureusement, il tombe amoureux.

TP : MALheureusement ?

MG : Eh bien, il tombe amoureux de quelqu'un avec qui ce n'est pas autorisé.

TP : Je joue cette personne. C'est moi !

MG : Ça a été assez pénible.

TP : Ça a été très difficile – nous ne nous entendons pas bien du tout.

Qu'en est-il de vous, Teresa ?

TP : Je joue Diana Bishop. Elle est professeur et c'est aussi une sorcière. Au début de la série, elle n'est cependant pas du tout intéressée par le fait d'être une sorcière. Elle a fui cet aspect de sa vie. Elle a vraiment un passé sombre. Ses parents étaient des sorciers renommés, et ils sont morts parce qu'ils étaient des sorciers.

MG : Ils ont eu une fin éprouvante.

TP : Oui, c'est comme s'il y avait une amulette maléfique qui enveloppait le monde entier autour d'elle, et elle ne veut tout simplement pas en faire partie. Elle essaie alors de trouver quelque chose de très scientifique, quelque chose de diamétralement opposé à tout ce qui se rapporte à la magie. Et ensuite elle le rencontre, et tous ses plans sont chamboulés, elle replonge précisément dans ce monde dont elle ne voulait pas faire partie.

Et c'est super, parce que vous la voyez s'engager dans un magnifique arc dans l'histoire. Et pour moi, il s'agit d'elle se penchant véritablement sur la personne authentique qu'elle est, c'est quelqu'un qui est très puissant et c'est réellement une femme forte. Elle est complexe et elle a de multiples facettes, il y a tellement de choses qui s'articulent autour d'elle. J'adore cet aspect, et j'adore le fait qu'elle s'épanouisse et accepte l'étoffe de qui elle est en réalité. C'est un bon personnage dans lequel se glisser, et à découvrir.

Ce sont des personnages très aimés des fans - le saviez-vous, et avez-vous ressenti de la pression ?

MG : Moi oui !

TP : Il s’asseyait chaque soir et lisait quelques chapitres...

MG : J'aime aimé le livre ! En ce moment, je ne lis pas beaucoup de livres, j'ai toujours des scripts qui s'empilent ou bien, vous avez, j'ai trois enfants. C'est difficile.

Il existe beaucoup de livres de fantasy et je ne sais pas trop quoi en penser, mais celui-ci était une surprise très agréable. Je pense que l'élément fort du livre est l'histoire d'amour. Et c'était vraiment plaisant d'avoir Teresa, parce que nous nous entendons vraiment, vraiment bien, heureusement, pour faire ce bout de route ensemble.

Pourquoi les livres sont-ils actuellement si populaires ?

TP : Pour être honnête, l'évasion probablement. Je pense que c'est vraiment intéressant de s'aventurer dans un monde inconnu, c'est un petit peu effrayant. Vous êtes un peu vulnérable et excité, et vous pouvez laisser libre cours à votre imagination.

MG : C'est aussi le genre de chose qui vous rappelle votre enfance. Les livres sur la magie et autres semblent extrêmement importants au moment où vous développez votre imagination en tant qu'enfant. Nous nous engouffrons derrière de nombreux livres type Harry Potter, qui est l'un des premiers livres qui plaît aux enfants et aux adultes.

Celui-ci n'est pas vraiment pour les enfants. Bien que je pense qu'ils l'ont probablement adapté un petit peu pour atteindre aussi un public plus jeune, ce qui est génial.

Est-ce un défi pour vous de personnifier une créature surnaturelle ? Comment êtes-vous entré dans ce genre de personnage ?

 

MG : Je crois qu'en fait, la chose la plus difficile a été de décider ce qu'ils allaient porter...

TP : Oui, exactement.

MG : Parce que vous essayez de ne pas faire quelque chose qui soit trop gothique. Et c'est bizarre, quand vous parlez d'une mythologie avec des choses qui clairement n'existent pas, mais je pense que beaucoup de choses par le passé sont devenues trop gothiques. Par exemple, nos vampires n'ont pas de crocs, et ce genre de choses. Ils ont été très catégoriques sur ce point ce qui, je trouve, est plutôt intelligent.

TP : Ils voulaient que nous soyons intégrés. Ils voulaient que ce soit comme si vous étiez assis dans votre café de quartier, que vous regardiez autour de vous, et que vous n'aviez aucune idée de qui étaient les autres créatures, ce qui est assez intéressant...

MG : C'est probablement la raison pour laquelle le tournage a lieu en Angleterre, parce qu'il y a beaucoup de personnes au teint pâle ici. Et en particulier au Pays de Galles !

Matthew, vous êtes-vous inspiré d'interprétations de vampires classiques ?

MG : Oh Nosferatu, bien sûr. Hum, non en fait. Si je dois être honnête, je n'aime pas beaucoup l'horreur en réalité. Toi, tu l'aimes sûrement.

TP : Oui, en effet.

MG : Elle est obnubilée par les meurtres et ce genre de choses.

TP : Ecrivez ça ! Ecrivez ça !

MG : Je trouve que c'est de la paresse de regarder quelque chose et de baser votre interprétation là-dessus.

TP : 'Je vais faire ça'. Et Diana passe le plus clair de son temps à ne pas s'accepter en tant que sorcière avant la fin de la série. Et donc pour moi, c'était du genre, 'Comment puis-je faire d'elle un être humain avec les pieds sur terre et de multiples facettes ?' Et ensuite, comprendre les autres trucs.

MG : Ce que je veux dire, c'est qu'il y a un moment où je dois chasser un cerf, ce qui est extrêmement excitant. Dans les Breacon Beacons. Mais il y a beaucoup de choses qu'ils traversent qui sont en réalité très humaines.

En fait, quand je pense à ma source d'inspiration pour jouer un vampire dans le genre de Matthew Clairmont, je pense... à Roger Federer. Il ressemble étrangement à un vampire.

Je suis supposé être le plus redoutable assassin de tous les temps, et certainement du monde des vampires. Je pense qu'il correspond assez bien à la personne sur laquelle baser mon interprétation, physiquement. Parce que c'est un assassin sur le terrain !

Teresa, comment c'était de déménager au Royaume-Uni pour le tournage ?

 

MG : Et de devoir être en même temps la mère de deux très jeunes enfants ? Littéralement, l'allaitement c'était 'Oh mon Dieu !'

TP : Ouais mon bon vieux Matthew. Par ici, c'est bien plus conservateur vis à vis de l’allaitement maternel. A Los Angeles, tout le monde allaite en public. Ici, je le sortais [NdT-HW : le sein] et Matthew s'enfuyait ! Il se précipitait dans une autre pièce. C'était du genre 'Oh mon Dieu, elle l'a encore sorti !'

MG : Ce n'était pas important, je t'en parlerai plus tard, bye !

TP : En toute honnêteté, nous nous sommes assez bien intégrés. Toute la famille a emménagé ici. J'ai trouvé une école locale pour mon fils et j'ai trouvé mes restaurants végans préférés, je me suis faite à la vie à Cardiff.

Franchement, c'est assez agréable. Je me suis fait quelques amis, et les équipes techniques sont formidables. Selon moi, c'était plutôt comparable au cinéma australien. Les équipes techniques me rappellent un peu les équipes Ozzies [NdT-HW : Ozzie est un diminutif que les Australiens utilisent pour se désigner, le surnom de l'Australie étant OZ].

Il existe de nombreuses histoires romanesques de vampires – qu'est-ce qui singularise la vôtre ?

TP : L'une des choses les plus intéressantes à ce sujet, c'est que Diana, sans même le savoir, est l'une des plus puissantes sorcières qui ait jamais existé. Ils ne comprennent pas vraiment toute l'étendue de ses pouvoirs.

C'est quelque chose qui m'exalte vraiment. Je pense que ces temps-ci, il y a un grand mouvement pour montrer des personnages de femmes fortes à la télévision et dans les films, et c'était vraiment sympa de savoir que ça allait arriver, que j'allais jouer quelqu'un qui avait beaucoup à dire, qui était aussi forte que les hommes, plus forte même.

MG : Le centre de l'histoire en fait.

TP : Oui, et j'adore qu'elle puisse tout faire. Elle peut être vulnérable, elle peut être le féminin sacré, et elle peut aussi être vraiment forte et avoir ces incroyables pouvoirs. Je suis très attirée par ce genre de personnages et je suis très excitée que la tendance actuelle soit de voir émerger de plus en plus de personnages féminins de ce type.

Pour terminer, la série est basée sur le premier livre, et il existe plus de livres dans la saga – reviendriez-vous tous deux pour plus ? [NdT-HW : pour plus que cette première saison] 

MG : Je pense que nous avons signé.

TP : Nous l'avons fait, nous l'avons fait !

MG : Jane Tranter ne serait pas la productrice qu'elle est, si elle n'avait pas consigné cela dans un contrat dès le départ. Le deuxième livre deviendra subitement un imposant period drama, parce qu'il se déroule à l'époque élisabéthaine. [NdT-HW : period drama, série dramatique historique] Nous commençons à en apprendre nettement plus sur mon personnage, et il y a de nombreuses tragédies qui nous attendent tous deux.

Nous serons là tous les deux pour la deuxième saison, si la série rencontre son public, je l'espère !

Ecrit par Locksley 
Ne manque pas...

Participe à notre jeu HypnoChance pour gagner un hors-série LiRE Game of Thrones !
Tirage au sort le 23/04 | Participation gratuite

Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne AMC

103 : Episode 3 (inédit)
Dimanche 21 avril à 21:00

Logo de la chaîne BBC America

103 : Episode 3 (inédit)
Dimanche 21 avril à 21:00

Dernières audiences
Logo de la chaîne AMC

102 : Episode 2 (inédit)
Dimanche 14 avril à 21:00
0.51m / 0.1% (18-49)

Logo de la chaîne AMC

101 : Episode 1 (inédit)
Dimanche 7 avril à 21:00
0.85m / 0.2% (18-49)

Logo de la chaîne BBC America

101 : Episode 1 (inédit)
Dimanche 7 avril à 21:00
0.25m / 0.1% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
[AMC/BBC America] Audiences de l'épisode 1.02 !

[AMC/BBC America] Audiences de l'épisode 1.02 !
Sans surprise, A Discovery of Witches a subi une perte assez importante ! Diffusée en même temps que...

[Presse] Doublé pour Edward Bluemel avec Killing Eve et ADOW

[Presse] Doublé pour Edward Bluemel avec Killing Eve et ADOW
Vous aimez bien Edward Bluemel ? Alors vous devez être ravis puisqu'il vous accompagne en ce moment...

[Presse] Rencontre avec Kate Brooke showrunner et scénariste

[Presse] Rencontre avec Kate Brooke showrunner et scénariste
Kate Brooke est l'une des femmes cachées derrière la conception et le succès de A Discovery of...

[AMC/BBC America] Diffusion de l'épisode 1.02 !

[AMC/BBC America] Diffusion de l'épisode 1.02 !
AMC & BBC America poursuivent la diffusion de A Discovery of Witches ce soir ! L'épisode 1.02 sera...

La fille de Teresa Palmer est arrivée !

La fille de Teresa Palmer est arrivée !
Le clan Palmer s'est agrandi ! On l'attendait et c'est finalement dans la nuit du 12 avril que...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

lilhope011, Hier à 16:15

Message supprimé par serieserie

serieserie, Hier à 16:27

27041

serieserie, Hier à 16:29

Venez voter pour la finale de l'animation du Arrowverse sur Arrow!

cinto, Hier à 18:40

N'oubliez pas qu'un sondage spécial Pâques est en place chez Ma Sorcière Bien Aimée et qu'il est encore temps d'y voter. Merci.

Locksley, Aujourd'hui à 10:48

Plus que quelques jours pour participer à notre jeu HypnoChance GoT. Profitez-en ! Bonne chance et bonne journée !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site